mardi 1 juillet 2014

Aujourd'hui, j'ai vu... une omelette


Aujourd'hui j'ai vu une chef en herbe


Je ne sais pas pour vous, mais moi il m'arrive assez souvent de râler contre les appels téléphoniques qui me dérangent (et, aussi, de râler de manière générale). Ce midi, lorsque le numéro de ma fille, 11 ans, s'est affiché, ça n'a pas été le cas ; tendance naturelle du père vis-à-vis de sa fille :
- Papa, combien d'œufs je mets et comment je fais une fois qu'ils sont mélangés ?
- Comme je te l'ai dit ce matin, tu peux mettre deux œufs et les battre avec une fourchette...
- Oui, je sais, jusqu'à que ce soit liquide !
- C'est ça. Et tu ajoutes un peu de lait ; et pense à mettre un couvercle. C'est bon, tu vas t'en sortir ?
- Oui. A ce soir.


10 minutes plus tard, nouvel appel :
- Papa, j'ai mis dans la poêle et ça fait des bulles. C'est normal ?
- Oui, c'est normal, ça cuit.
- Je mets le téléphone devant la poêle, tu vas voir le bruit qu'elle fait.
- Je suis dans un endroit bruyant et j'entends mal.
- Tant pis.
- Pour la fin de la cuisson, ça va aller ? Tu la fais baveuse ou bien cuite ?
- Entre les deux.
- C'est bon cette fois ? Tu vas te débrouiller ?
- Oui, oui, à ce soir.


SMS 30 minutes plus tard : "Bof l'omelette : le derrière a cramé".


C'est ce qu'on appelle un grand moment de la vie d'un père !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire