lundi 2 juin 2014

Aujourd'hui, j'ai vu... Alphonse Allais en burn out

Aujourd'hui j'ai vu un samedi riche d'enseignements pour mon travail


Ce jour, j'assiste à une conférence sur le burn-out : symptômes, causes, rôle des collègues de travail etc, etc... Et, UNE solution proposée : faire des enfants ! Ils permettent d'ouvrir l'esprit, relativiser le travail, changer d'air etc, etc... Je me suis abstenu de raconter au conférencier ce que pouvait être un samedi avec trois enfants qui représente, ensemble, 26 ans.
Toute débute par les courses. Il faut les nourrir et choisir lequel des trois va venir m'aider est source de questions bibliques. La plus grande, 11 ans, est d'accord pour faire des courses, mais dans une galerie commerciale, qu'elle a déjà choisie, et seule avec sa mère ! A part de proposer une galerie dans laquelle il n'y a pas de supermarché, elle ne pose qu'une condition : un retour avant le début de sa série télévisée !
Après les courses, le deuxième souhaite faire un tour dans la forêt pour compléter son élevage de... cloportes ! Il en compte 122 dans son aquarium, rappelle que le cloporte appartient à la famille des crustacés -c'est d'ailleurs le seul crustacé entièrement terrestre- et doit en récupérer d'autres puisqu'il a mélangé à son élevage des scarabées prenant pour proie les fameux exosquelettes rigides (pour moi aussi ça a été une grande découverte de savoir que le cloporte avait un exosquelette rigide).
Une fois que tout le monde est à peu près décidé à se rendre dans la forêt pour l'opération capture de cloportes, le plus jeune fait une crise car il est tout simplement hors de question qu'il s'exhibe en pleine rue avec une vélo de fille, même si celui-ci est à sa taille et, qu'en plus, il présente l'avantage d'avoir des pneus qui ne sont pas crevés ! Rendez-vous est donc pris pour acheter la paix sociale et garantir la réussite de l'opération, d'un reloooking bleu foncé et jaune fluo du vélo rose.
Je vous épargne les autres jours de la semaine et le choix des poissons rouges.

Comme le disait Alphonse Allais, "il y a des jours où l’absence d’ogre se fait cruellement ressentir !".


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire